jeudi 25 janvier 2018

un funambule | Alexandre SEURAT (2018)

L'image de Solenne revint, il s'abîma en elle, s'abandonnant à elle, oubliant tout, s'émancipant en tout, échappant grâce à elle à tout ce qui le retenait encore. Puis le visage de Solenne disparut à nouveau - ou était-ce lui qui s'était dérobé ? Son père avait dit, Bon, puis, Allons-y. Alors il se sentit à nouveau chanceler: ses mains étaient poisseuses, il avait l'impression qu'elles ne seraient jamais propres, une sueur lui collait aux tempes, au dos. Il dit à son père, J'arrive, s'excusa, c'était urgent, puis il se déroba dans le... [Lire la suite]
Posté par Adelalu à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 9 octobre 2016

Un homme qui dort | Georges PEREC (1967)

"Tu rentres dans ta chambre et tu t'affales sur ta banquette trop étroite. Tu dors les yeux grands ouverts, comme les idiots. Tu dénombres, tu organises les fissures du plafond. La conjonction des ombres et des tâches et les variations d'accomodation et d'orientation de ton regard produisent sans effort, lentement, des dizaines de formes naissantes, organisations fragiles que tu ne peux saisir qu'un instant, les arrêtant sur un nom : vigne, virus, ville, village, visage, avant qu'elles ne se disloquent et que tout ne recommence :... [Lire la suite]
Posté par Adelalu à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 11 janvier 2014

La solitude des nombres premiers - Paolo Giordano

Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. Mattia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres.  C'est compliqué,... [Lire la suite]