dimanche 9 octobre 2016

Un homme qui dort | Georges PEREC (1967)

"Tu rentres dans ta chambre et tu t'affales sur ta banquette trop étroite. Tu dors les yeux grands ouverts, comme les idiots. Tu dénombres, tu organises les fissures du plafond. La conjonction des ombres et des tâches et les variations d'accomodation et d'orientation de ton regard produisent sans effort, lentement, des dizaines de formes naissantes, organisations fragiles que tu ne peux saisir qu'un instant, les arrêtant sur un nom : vigne, virus, ville, village, visage, avant qu'elles ne se disloquent et que tout ne recommence :... [Lire la suite]
Posté par Adelalu à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,